CfP: Congrès 2013 | Congress 2013

 

CCLA Call for Papers: Congress 2013 

From 2-4 June 2013, as part of the Congress of the Humanities and Social Sciences hosted by the University of Victoria, the Canadian Comparative Literature Association (CCLA) explores the implications of what it means for comparatists to be “@ the edge.” Does the with-it use of the @ character in this year’s Congress theme signal for us that literature has been pushed 2 the edge by emergent textual and visual practices associated with the digital turn?  Do manifestations of convergent cultures that re-define the edges of textuality and visuality, genres and media invite radically new comparative perspectives, forms of engagement, and theoretical and methodological approaches? Or has the discipline of comparative literature already a tradition of exposing cultural edges, border zones and peripheries that necessitates an epistemology of comparison, juxtaposition and productive dialogue?
 
Comparative papers on other topics are also welcome and will be collected into general sessions. Proposals for pre-arranged panels, roundtables or other formats are very welcome. Joint sessions with other organisations are as well, but they should be arranged as soon as possible.
 
Please submit 250 – 300 word abstracts for 20-minute presentations to Program Chair Markus Reisenleitner (mrln@yorku.ca) by January 15, 2013.
 

Appel de communications de l’ACLC: Congrès 2013

L’association canadienne de littérature comparée (ACLC) explorera, au Congrès des Sciences Humaines organisé du 2 au 4 juin 2013 à l’Université de Victoria, ce que cela signifie pour des comparatistes d’être “@ la fine pointe.” Est-ce que l’usage de l’@ dans le thème du congrès de cette année signale pour nous que la littérature se doit maintenant d’incorporer les pratiques textuelles et visuelles émergentes du tournant digital? Est-ce que ces manifestations de cultures convergentes redéfinissant les bordures de la textualité et de la visualité, des genres et des médias, invitent de nouvelles perspectives comparatives, formes d’engagements et approches théoriques et méthodologiques? Ou la littérature comparée participe-t-elle déjà à une tradition exposant l’avant-garde culturelle, les zones frontières et les périphéries nécessitant une épistémologie de comparaison, de juxtaposition, et un dialogue enrichissant?
 
Des contributions comparatistes sur d’autres thèmes sont aussi les bienvenus et seront agencées en sessions générales. Nous acceptons aussi, bien sûr, des propositions pour sessions pré-arrangées, tables rondes, et autres formats. C’est aussi le cas pour des sessions organisées en partenariat avec d’autres organisations, mais celles-ci devraient êtres envoyées le plus tôt possible.
 
Veuillez soumettre des résumés de 250 à 300 mots pour des présentations de 20 minutes au président du programme, Markus Reisenleitner (mrln@yorku.ca), avant le 15 janvier 2013.