CFP: CCLA Congress 2014 – ACLC Congrès 2014

CFP: Congress 2014—Surveying Comparative Literature’s Boundaries

Comparative Literature is often seen as a quixotic discipline, since it attempts to cover not only the totality of literary production around the world but also the relations between literature and such diverse fields as music, sculpture, painting, theatre, and film, to say nothing of history, sociology, anthropology, folklore, and genetics. Given its profusion of interests, one cannot help but wonder what are the field’s limits, or boundaries. From May 25 to May 27, 2014, as part of the Congress of the Humanities and Social Sciences of Canada hosted by Brock University—in the beautiful Niagara region—the Canadian Comparative Literature Association (CCLA) invites scholars to explore the boundaries of Comparative Literature. What is the relation between national literatures and world literature? How are new media shaping Comparative Literature? What is the role of translation in comparative literary studies? How can historically excluded literatures and literary histories be incorporated into Comparative Literature? How are new geographies of literary production refashioning Comparative Literature? What is the role of interdisciplinarity, multidisciplinarity, or transdisciplinarity in Comparative Literature?

Comparative papers on other topics are also welcome and will be collected into general sessions. Proposals for pre-arranged panels, roundtables or other formats too may be submitted. Joint sessions with other organizations are encouraged but should be arranged as soon as possible.

Please submit 250-300 word abstracts for 20-minute presentations to Program Chair Albert Braz (albert.braz@ualberta.ca) by January 15, 2014.

CFP : ACLC Congrès 2014 — Arpenter les frontières de la littérature comparée

Le projet de la littérature comparée est souvent perçu comme chimérique, puisqu’il a non seulement pour objectif de couvrir la totalité de la production littéraire mondiale, mais également d’examiner les relations entre la littérature et des domaines aussi variés que la musique, la sculpture, la peinture, le théâtre et le cinéma, sans parler de l’histoire, de la sociologie, de l’anthropologie, des études folkloriques et de la génétique. Étant donné la profusion de ses intérêts, force est de se demander quelles sont les limites de cette approche, ou du moins quelles sont ses frontières. L’Association canadienne de la littérature comparée (ACLC) invite les chercheurs à explorer les frontières de la littérature comparée au cours d’un colloque, qui s’intégrera au Congrès annuel des sciences humaines. L’événement se déroulera du 25 au 27 mai 2014 à l’Université Brock, dans la superbe région de Niagara. Seront alors posées des questions telles que : Quelle est la relation entre les littératures nationales et la littérature mondiale? Quel est l’apport des nouveaux médias à la littérature comparée? Quelle est la fonction de la traduction dans les études de littérature comparée? Comment incorporer les littératures minoritaires et l’histoire littéraire à la littérature comparée? Comment la nouvelle cartographie de la production littéraire remodèle-t-elle la littérature comparée? Quel est le rôle de l’interdisciplinarité, de la multidisciplinarité ou de la transdisciplinarité dans la littérature comparée?

Les travaux comparatistes sur d’autres sujets sont également les bienvenus; ils seront réunis dans les séances générales. Il est possible de soumettre des propositions pour des séances thématiques pré-arrangées, des tables rondes ou d’autres formes de présentation. La coordination de séances conjointes avec d’autres fédérations est encouragée, mais elles devront être organisées le plus tôt possible.

Les propositions de communication (250 à 300 mots), pour une intervention d’une durée de vingt minutes, sont à adresser au responsable du programme du colloque Albert Braz (albert.braz@ualberta.ca) avant le 15 janvier 2014.